Réflexions d’Alexandre Elsig pour l’Observatoire du Centenaire (Paris I-Sorbonne).

Créé à l’université de Paris I – Sorbonne, l’Observatoire du Centenaire de la Grande Guerre rend compte de manière historienne et critique des enjeux du centenaire dans le monde. Chercheur à l’université de Fribourg, Alexandre Elsig a rédigé un article consacré à la mémoire helvétique de 14-18. Passée dans l’ombre simplificatrice de la Deuxième Guerre mondiale, la Première Guerre mondiale est considérée comme une guerre « oubliée » en Suisse. Le centenaire de son déclenchement a-t-il permis de sortir de cette amnésie collective, en suscitant un renouvellement des questionnaires historiques et un regain d’intérêt mémoriel ? Des éléments de réponse sont à découvrir à cette adresse :

Le Centenaire de la Grande Guerre en Suisse : une parenthèse pour une guerre « oubliée » ?

Georges Darel, L’Armée suisse, Genève, Sonor, 1918 © Bibliothèque nationale suisse, Berne

Source de l’image : Georges Darel, L’Armée suisse, Genève, Sonor, 1918 © Bibliothèque nationale suisse, Berne.