Promenade poétique : Un domaine des corpuscules

Un Domaine des corpuscules, c’est une invitation au voyage, une incitation à se pencher sur l’immensité que recèle l’infiniment petit. C’est une promenade en musique, d’abord légère, presque imperceptible: celle du bruissement des feuilles, celle du clapotis de l’eau. Peu à peu, elle prend vie, à mesure qu’elle se mêle aux bruissements de la voix et aux clapotis des mots.

 

« Ça y est j’ai trouvé, t’es prêt ? »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *